Retour au Laogaï : La vérité sur les camps de la mort dans la Chine d'aujourd'hui

Toutes les images Autres vendeurs : 24.00€Occasion : 1.17€
Dernière mise à jour : 47 mois ( mettre à jour)
Voir sur Amazon
Voir toutes les d'offres
Meilleur prix en Europe
Recevoir les baisses de prix
Vendeur Prix souhaité Prix actuel Livraison gratuite Prime
Amazon
Pas en stock
Autres vendeurs
24.00€
Ocassion
1.17€
Livraison gratuite
Statistiques des prix des autres vendeurs
Prix Date
Actuel 24.00€ 47 mois
Le plus bas 24.00€ 47 mois
Moyenne 24.77€
Le plus haut 180.63€ 52 mois
Dernières modifications
Date Prix
47 mois 24.00€
47 mois 24.00€
50 mois 32.00€
51 mois 38.00€
52 mois 180.00€
Statistiques des prix d'occasions
Prix Date
Actuel 1.17€ 47 mois
Le plus bas 0.89€ 54 mois
Moyenne 1.19€
Le plus haut 3.67€ 55 mois
Dernières modifications
Date Prix
47 mois 1.17€
47 mois 1.19€
47 mois 1.17€
47 mois 1.19€
47 mois 0.99€
* 1 correspond à l'article le plus vendu et 5000 au 5000ème article le plus vendu.

Statistiques du classement
Classement Date
Actuel 468105.00 47 mois
Le plus bas 32373.00 49 mois
Moyenne 451850.00
Le plus haut 468105.00 47 mois
Dernières modifications
Date Prix
47 mois 468105.00
47 mois 468039.00
47 mois 464537.00
47 mois 464982.00
47 mois 462632.00
Description
Le laogai : plus de mille camps de « rééducation par le travail » dans lesquels la Chine enferme ses indésirables. Vingt millions d'hommes et de femmes y sont morts ; des milliers d'autres, réduits en esclavage, y meurent encore. Harry Wu a été interné pendant dix-neuf ans dans ces camps de la mort. Libéré en 1979, il a entrepris une véritable croisade pour que le laogai soit enfin dénoncé au même titre que l'Holocauste ou le goulag soviétique.

Au risque d'être arrêté à nouveau, il est retourné en Chine. Quatre voyages clandestins au cours desquels il a accumulé des documents accablants. Au laogai, on affame, on torture, on laisse mourir ou on exécute ceux dont le rendement n'est plus suffisant. Car l'économie chinoise repose en partie sur cette précieuse main-d'oeuvre. Des hommes exploitables jusqu'au bout, puisque même leur cadavre représente une considérable source de profit : selon Harry Wu, 90 % des transplants chinois proviennent de détenus exécutés dont les organes sont parfois prélevés avant la mise à mort. Un trafic atroce, organisé avec la complicité des médecins, des hôpitaux, des receveurs - membre influents du parti, riches émigrés chinois.

Harry Wu a réussi à obtenir leurs témoignages, à rapporter des preuves irréfutables de cette barbarie. Ce livre est le récit de son long combat, il dénonce le silence, la complaisance de l'Occident qui ferme les yeux en multipliant les échanges avec la Chine. Il raconte l'horreur.
Informations complémentaires
Marque
ASIN 2714434479
Produits similaires